La Société des Archalchimistes

« Un alchimiste dans son atelier »
David Teniers le Jeune (1610-1690)

Si la Société des Archalchimistes est intimement liée à l’initiation, pour sa part l’initiation est sans rapport avec elle, même si elle en offre le cadre d’évolution privilégié. Elle est le moteur de l’ensemble de la manifestation des énergies Archimagistérales, du moins quant à leur aspect visible (au sommet émergé de l’iceberg). En tant qu’organisation (néanmoins jamais déclarée devant quelque instance de quelque Etat que ce soit afin d’en rester libre à titre inconditionnel), elle rassemble les âmes nobles qui souhaitent entreprendre un réel travail de transmutation du monde où les Archalchimistes œuvrent sur leur propre nature au sein du laboratoire qu’ils représentent eux-mêmes. Le sens de cet angle de vision repose sur les inévitables répercussions de ce travail, rejaillissant en bien sur le monde grâce au lien très particulier qui les unit au monde en tant que réalité globale. En tant que creuset de la dynamique Archimagistérale, la Société des Archalchimistes enclenche, entretient, et optimise les courants évolutifs en partie issus de leurs travaux, lesquels déterminent aujourd’hui les fondements inaltérables de la civilisation humaine de demain, par l’influence paradigmatique exercée sur les principes sous-jacents de l’équilibre de cette réalité globale déterminant les conditions de la marche du monde actuel, et en lequel les réalités futures (proches) sont en stade avancé de germination, à présent rapide. Cette dynamique effective architecture sans discontinuité les structures-mêmes du nouveau paradigme sur lequel doit être encochée la réalité actuelle de notre civilisation planétaire, afin de la propulser sur un autre référentiel énergétique, sur une nouvelle ligne de temps (d’un point de vue quantique), de manière à se trouver enfin, définitivement, en adéquation avec les caractéristiques propres à l’Âge de Diamant, après avoir traversé 24 ans d’Âge d’Or ayant connu un semi-échec (1986-2010), et plus de 36 000 ans d’Âge de Fer à grands succès!

En cela, la Société des Archalchimistes a particulièrement à cœur de ne représenter en aucun cas et sous aucune forme une enclave obtuse enfermée sur elle-même où seraient entretenus dogmes, étroitesse d’esprit, rigidité intérieure sur des « vérités » exclusives (quand bien même certaines d’entre elles représentent des évidences flagrantes dont l’inaccessibilité mentale, pour la plupart, accorde à quiconque le droit le plus légitime qui soit de ne pas y adhérer éventuellement). Au contraire, son objectif va de toutes ses forces dans l’encouragement constant de la conciliation des opposés afin de les rendre harmonieusement complémentaires, et que cette complémentarité soit évolutive pour tous, alors que les valeurs et les vertus Archimagistérales représentent les seuls véritables points-phares sur lesquels l’adhésion de chacun des Archalchimistes est requise à titre impératif. Si la « Vérité absolue » n’existe pas en tant que quelque chose d’absolument vrai sans discussion possible ou angles de vue tiers, cette « Vérité » (avec un « V » majuscule) censée être « absolue » est pourtant représentée, quand bien même de manière abstraite, par l’ensemble de toutes les vérités, soient-elles opposées les unes aux autres, et dont l’harmonisation, la synthèse, et la conciliation reviennent, en termes de responsabilités, à l’Intelligence Suprême, caractérisant la Conscience du « Grand Tout ». Si cette « Intelligence » est omniprésente, elle l’est obligatoirement aussi en chaque forme de conscience, dont celle qui est actuellement la plus aboutie: l’âme Humaine, notamment incarnée. Les Archalchimistes ont donc entrepris de faire écho à cette logique naturelle d’harmonisation, de synthèse, et de conciliation de toutes les vérités encore opposées, en coparticipant à la prise des responsabilités visant l’accomplissement perpétuel de cette mission, sans nul doute la plus incidente qui soit: l’entretien sans fin, en soi-même, de cette dynamique puissamment évolutive en dehors de tout esprit sectaire religieux cloisonné et dogmatique, s’en faisant les artisans intérieurs en tant qu’aspects individuels les plus conscients possibles de cette « Intelligence Suprême », permettant ainsi qu’elle s’exprime aussi à travers eux comme à travers tous ceux qui se positionnent, consciemment ou non, en faveur de son expression, Elle qui est tout, toutes et tous, nous tous qui sommes Elle. En emboîtant le pas de cette « Intelligence », « Conscience de l’Absolu », les Archalchimistes aspirent aussi à sa seule expression en eux au mépris du jeu des illusions persistantes en tout un chacun lui faisant prendre plus souvent qu’à son tour les vessies pour des lanternes. Ceci revient en somme à réaliser lentement mais sûrement une opération alchimique majeure, la plus importante de toutes, l’opération Archalchimique d’excellence, le Grand-Œuvre Suprême : la Fusion de la conscience individuelle particularisée dans la Conscience universelle de l’Absolu par « séparation du subtil de l’épais », par « la transmutation du vil en précieux », par la « mort » de l’ancien pour « renaître » au renouveau, par la purification intérieure par sublimation, puis la « calcination des résidus », et obtenir ainsi, non plus « l’or des philosophes », mais le « Diamant des Hiérosophes ». De ces différentes « opérations » qui bien sûr s’entendent symboliques, naît ce que toutes les traditions sincères et évolutives ont toujours appelé: « la Réalisation spirituelle ».

Tout ce qui a trait à la Société des Archalchimistes et dont les allusions viennent d’être faites, n’est que les multiples facettes d’un seul et unique diamant, une seule réalité constituée de réalités multiples et concomitantes les unes par rapport aux autres, à la cohérence parfaite, ne procédant que d’une seule et même dynamique évolutive rejaillissant en bien sur le Tout, de proche en proche.

Cette société est consolidée par un esprit fondé sur une aspiration concrète et sincère à manifester les valeurs et plus hautes vertus dont l’Humain d’aujourd’hui soit capable, mais selon les différentes formes qui lui ont été choisies pour la manifester dans la matière. Ceci implique que, malgré tout, l’adhésion de la raison à ses principes soit manifeste autant que sincère. Il serait en effet contre-productif d’accueillir en ses rangs des individus souhaitant rejoindre la Société dans un esprit dissident ou d’opposition systématique parce qu’opposés aux formes du cadre dans lequel se déroulent les actions de l’Archimagistère, ou en entretenant un esprit de confrontation plutôt que de conciliation sous prétexte de « droit » à la diversité des opinions, si du moins celles-ci sont entretenues dans cette incidence conflictuelle. Adhérer aux idéaux de notre Société implique de même l’adhésion à leurs différentes manifestations à travers elle, donc aussi l’adhésion à leurs formes, comme à celle de la Société elle-même puisque dans le monde du plan physique il en faut bien à toute chose qui s’y trouve manifestée. Ainsi nous concevons parfaitement que la forme précise qui est la sienne puisse ne pas convenir à tous, et donc ne pas rencontrer l’adhésion de tous en fonction de la sensibilité de chacun, sans pour autant remettre en question le bien-fondé des qualités et de la sincérité intrinsèque des uns et des autres, du moins le cas échéant. C’est aussi la raison pour laquelle l’accès à la Société des Archalchimistes est subséquente à une requête très argumentée de la part de ses candidats et qu’une éventuelle introduction n’est possible qu’au travers du passage d’une initiation, plus souvent refusée qu’accordée d’ailleurs. En effet, l’incidence d’une coparticipation causale à la mission qui est celle des Archalchimistes (ici considérés au sens archétypal du terme) est telle qu’une force de nature disons « spirituelle » doit être implantée en qui souhaite entrer dans ce jeu participatif et actif de service de cette mission, selon les capacités propres à chacun, son désir authentique d’entrer dans l’action, et son aspiration à accéder soi-même à ses propres plus hauts sommets intérieurs. Le fait est que le mental n’est pas, et de très loin, le seul terrain sur lequel l’incidence de ce choix crucial doit s’exercer, justifiant que l’initiation intervienne là où la seule motivation intellectuelle est insuffisante, et sa limite très rapidement dépassée.

A l’inverse, si cette initiation quintessentielle est le seul but recherché par ses impétrants, sans aspiration à intégrer les rangs des Archalchimistes afin de rester francs de toute influence tierce en dehors de ce que la Vie elle-même pourra leur soumettre en termes d’épreuves et de défis à relever, ou dans le but aussi de cheminer seuls, cette initiation sera dès lors conférée dans cette optique et sans intégration de quelque « organisation » que ce soit, selon le vouloir de qui souhaite la recevoir. En cela notre Société demeure fidèle à la mise en application de sa propre règle excluant toute logique de recrutement ou d’enrôlement, en laissant tout un chacun libre de ses choix, comme aussi de les assumer entièrement, cela en tout état de cause, tout comme la Vie soumet ainsi quiconque aux mêmes règles désormais, sans exception.

La Société des Archalchimistes représente dès lors en partie, en la légitimant à ce titre, le vecteur de la Noblesse reconnue aux âmes qui y aspirent sincèrement ou la manifestent déjà à leur niveau. Cette reconnaissance n’est toutefois avalisée que par l’authenticité avec laquelle quiconque se réclame des valeurs et des vertus qui cimentent les fondements d’ores et déjà inaltérables du nouveau paradigme, bien qu’encore en gestation dans un monde au seuil de la mort où seules la prédation et la malveillance sont considérées comme grandeur et force.

Une voie de héros

Il n’est pas simple de travailler suffisamment sur soi pour s’affiner soi-même, accepter de renoncer aux réactions, pulsions, et instincts négatifs. Se laisser aller au pire est à la portée du premier venu, comme il est à sa portée aussi de laisser son jardin en friche en y laissant pousser n’importe quoi, n’importe comment. Il est beaucoup moins évident de parvenir à la maîtrise de soi-même, comme de faire de son jardin une merveille de senteurs et de couleurs. Les Archalchimistes ne sont pas les premiers venus, ne serait-ce que par leur aspiration et leurs efforts sincères et désintéressés pour tenter de le devenir, avec une forme d’autodérision au regard amusé, indifféremment posé sur leurs propres tentatives, leurs échecs, et leurs succès.

Et vous ? Qui êtes-vous vraiment ? Seriez-vous prêt à le découvrir ? Mais attention, une fois que vous saurez, jamais plus vous ne retomberez dans l’oubli ! Si vous n’avez pas peur de votre ombre, que pouvoir vous regarder en face, qui que vous ayez été, soit votre quête, car derrière tous les visages du passé qui furent les autres, le dernier sera toujours le même pour tous : le Visage de l’Absolu en vous !

Le proverbe ne dit-il pas que « l’union fait la force » ? Si l’union la fait, l’Unité la centuple.

N’a-t-on pas dit : « Si tu veux changer le monde, commence par te changer toi-même » ? (Gandhi)

C’est la raison pour laquelle l’Archimagistère met aussi l’accent sur la transformation intérieure. Cette transformation (en l’occurrence davantage « transmutation » de nature alchimique), du moins ses tentatives sincères de mise en application au quotidien, laisse présager le meilleur avenir possible à ceux qui travaillent de façon personnellement désintéressée mais la foi chevillée au corps en la bienveillante perfection du grand « Plan du UN sans second », donc sans attendre d’avantages quelconques pour eux-mêmes en termes de « récompenses », mais mus par la seule satisfaction de faire ce qui doit être fait, fidèlement à la devise de « l’Archimage accompli ».

Alors pourquoi des « Archalchimistes » ? Parce qu’ils sont les artisans de la transmutation en cours en le meilleur du possible de ce monde, à partir du marécage mental actuel, personnel comme collectif, en acceptant, de par la culture de la plus haute noblesse dont la nature humaine soit capable en l’incommensurable valeur de l’instant présent, plus que de se transformer eux-mêmes, de se transmuter en de nouveaux vecteurs du plus fin et du plus bel or spirituel appelé à devenir adamantin, et dont faire profiter le monde des Hommes et celui de la Nature qui partage aussi un peu le sien, pour le meilleur bénéfice collectif de tous sans exception, pour davantage de paix, d’harmonie, et de sérénité, mais aussi pour davantage de besoins essentiels satisfaits pour chacun en ayant cruellement besoin.

La Force de la Noblesse est dans l’Amour de l’Unité.
L’Amour de la Noblesse est dans la Force de l’Unité.
L’Unité de la Noblesse est dans l’Amour-Force.

L'Archimagistère

Au-delà de l’opinion, de la philosophie, de la religion, de la mystique, quelles qu’elles soient, non pas partagées par l’Archimagistère mais respectées par elle, il y a la Conscience qui est autant leur dénominateur commun revalorisé que ce qui les transcende, afin que la pensée ayant créé chacune d’elles puisse aujourd’hui aller plus loin, et permettre à l’Humain d’aller enfin au-delà de ce qu’il est encore aujourd’hui, afin de permettre enfin à la race Humaine d’accéder à un nouveau palier d’évolution. Tel est le socle fondamental, primordial et principiel sur lequel reposent les fondations du Temple de l’Archimagistère et de ses Cinq Piliers de Perfection ; Temple de l’idéal de la Conscience d’Unité, Temple de l’évolution des Règnes du vivant, Temple de l’accomplissement individuel et collectif de toute l’Humanité, Temple de la connaissance et de la Conscience de l’Âge de Diamant.

La Société des Archalchimistes est également la structure morale qui gère la notion  de Noblesse (avec majuscule à l’initiale : Noblesse d’âme, Noblesse de cœur et d’esprit, Noblesse de la conscience) telle qu’elle est conçue dans le cadre de l’Âge de Diamant dont la concrétisation, en termes de civilisation Humaine et quant à son organisation, ses valeurs fondamentales et l’axe de ses lois, est formalisée par le paradigme nouveau,  transcendant et finalement remplaçant la « pseudo-noblesse » de sang obsolète des anciens régimes de l’Âge de Fer, par la seule qui soit authentique car elle est d’abord celle de l’âme de l’Humanité, et dont les membres sont impérativement les modèles de vertu !

Ceux qui souhaitent postuler l’Initiation doivent comprendre qu’il s’agit d’un engagement sérieux au sein d’une voie concrète tout aussi sérieuse. Nul ne peut valablement s’engager dans cette voie, peu ou prou, s’il n’a de son propre chef, déjà témoigné dans le secret de son cœur d’un engagement intérieur pris dans cette direction! Aussi vaste soit cette voie, elle se définit malgré tout assez aisément, en quelques lignes. Si vous souhaitez savoir si, en définitive, vous vous trouvez être naturellement en adéquation avec elle, confrontez alors votre vision de vous-même avec les termes d’une possible et rationnelle définition de la Voie Archimagistérale.

En savoir plus sur l’Initiation et la voie de l’Archimagistère
En savoir plus sur les actions de la Société des Archalchimistes

Citations en adéquation avec la philosophie Archimagistérale

Je crois qu’on ne peut mieux vivre qu’en cherchant à devenir meilleur ni plus agréablement qu’en ayant la pleine conscience de son amélioration.

Socrate

Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils pourraient être et vous les aiderez à devenir ce qu’ils sont capables d’être.

Goethe

Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu obtiendras ce que tu as toujours obtenu.

Anonyme

Le changement n’est pas nécessaire à la vie, il est la vie.

Alvin Toffler

Ce n’est pas seulement le monde qu’il s’agit de changer, mais l’Homme.

André Gide

Beaucoup d’Humains sont prêts à se battre bec et ongles pour qu’on ne leur ôte pas leurs chaînes.

Bernard Werber

Nous ne pouvons pas toujours changer le monde, mais nous pouvons changer d’idée.

Gérald Jampolsky

Commence par faire ce qui est nécessaire, puis ce qui est possible, et subitement, tu te surprendras à réaliser l’impossible.

Saint François d’Assise

Il n’est jamais trop tard pour devenir ce qu’on aurait dû être.

George Elliot

Vous êtes maître de votre vie, et qu’importe votre prison, vous en avez les clefs.

Hervé Desbois

Le courage consiste à faire ce dont vous avez peur. Car il n’y a pas de courage sans crainte.

Eddie Rickenbacker

La vie n’est pas statique. Seuls ne changent jamais ceux qui sont enfermés, impuissants, dans les asiles, et ceux qui reposent dans les cimetières.

Everett Dirksen

L’expérience n’est pas ce qui nous arrive. C’est ce que nous faisons de ce qui nous arrive.

Aldous Huxley

Face à l’obstacle, l’homme moyen abandonne ce qu’il a entrepris. Un grand esprit ne se lasse pas et termine ce qu’il a commencé, même si mille fois des obstacles se dressent devant lui, jusqu'à ce qu’il ait remporté le succès.

Sagesse hindoue

Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres.

Confucius

Ne doutez jamais qu’un groupe de personnes puisse changer le monde. En réalité, c’est toujours ce qui s’est passé.

Margaret Mead

Dieu est donc le miroir dans lequel tu te vois toi-même, comme tu es Son miroir dans lequel Il contemple Ses Noms.

Ibn'Arabî

La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre.

Albert Einstein

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda