Les actions de la Société des Archalchimistes

La SDA

Avant de parler de ses actions, il nous semble juste d’évoquer ce qu’est cette « société » dont il n’a jamais rien été dit de précis, et relativement à laquelle rien n’a jamais été demandé non plus, dans une forme de pudeur un peu superstitieuse à son endroit.

Elle se réclame bien évidemment de l’Archimagistère mais ce dernier ne la définit pas, pas davantage et encore moins que le contraire d’ailleurs. Il est un fait que même ceux qui l’ont intégrée l’ont très rarement comprise, au vu de la profondeur qu’elle recèle en termes d’incidence sur le monde. Contrairement à un ordre, si secret soit-il, au sein duquel s’organisent des travaux, quelle qu’en soit la vocation, où les décisions se prennent à un niveau ou un autre, où la pensée s’organise et à partir duquel son modus operandi, son cœur visible, ses arcanes sont forcément rencontrés un jour par les uns et les autres, soient-ils une simple poignée, nul n’a jamais « vu » et moins encore pénétré la Société des Archalchimistes. Cet état de fait a parfois incité ses jeunes initiés à penser en eux-mêmes (pensée néanmoins perçu par l’égrégore de cette « structure » qui écoute, néanmoins bienveillamment ce qui se dit et se pense en son sein: « Ce n’est que ça?! » avec une brin de déception, en ayant conduit certains à s’en aller alors que l’égrégore gardait jalousement ses secrets, où même les reliefs de son décorum restaient inapparent aux yeux des simple curieux. La Société des Archalchimistes, en réalité « Grand Magistère de la Guilde des Archalchimistes », ne se livrera à la vue de ses propres membres, que lorsque le paradigme de l’Archimagistère aura été dûment apposé sur la civilisation humaine. Pourtant, sous différents noms et durant dix ans, cette Société a bouleversé l’histoire du monde à insu.

En savoir plus [+]

Héritière contemporaine d’une histoire initiée le 23 juin 1923, royalement pourvue de seulement 23% de chances de réussir sa mission au grand maximum, nous sommes parvenus en ce début de siècle et de millénaire à totalement renverser la vapeur quant aux plans ourdis contre l’Humanité par ses prédateurs historiques, afin de lui accorder une chance de rédemption après tant de millénaires de corruption et de compromissions consenties à son entier bénéfice, devant nourrir ses plans de destruction à terme. Aujourd’hui, la Société des Archalchimistes s’est rendue maître de la situation globale face à un « ennemi » désarmé derrière les mûrs hauts et sombres de ses banques centrales et de ses institutions de la misère et du malheur. Mais pour en arriver là, il fallut dix années de combats et d’efforts, tenant le cap quoi qu’il en coûte, à l’entier mépris du chant des sirènes et des trahisons intestines visant à faire échec à la mission la plus immense jamais entreprise au bénéfice de l’ensemble du vivant, dans l’incorruptibilité absolue. Certains de ces faits ont été racontés afin qu’il en reste une trace, et dont voici les rappels, pour l’essentiel d’entre eux et par ordre chronologique.

Les hauts-faits de la Société des Archalchimistes

Septembre 2009

Ralliement de la plupart des Règnes de la Nature, pourtant jusqu’alors révoltés contre le Règne Humain, mais sans la complaisance et l’acceptation desquels RIEN n’aurait été possible.

Juin 2010

Transmutation de la marée noire dans le Golfe du Mexique.

Février 2011

Modification du champ de la pensée collective, enclenchant les conditions permettant d’initier l’ébauche d’un nouveau paradigme à l’échelle globale.

Octobre 2011

Destruction des réserves de « glu noire », source d’énergie radionique « vert sombre », et premier élan de réveil des peuples.

Novembre 2011

Destruction de l’âme (« damnée ») du « Dragon Noir » (aspect énergétique de « l’anti-dieu » nommé « Mudrak ») au sein de la structure égrégorique de la Société du Dragon Blanc et l’influençant dans le sens de la trahison de sa vocation nouvelle (depuis la perte de son statut de « Société du Dragon Noir » justement), et prise de contrôle de son égrégore par un allié asiatique de la Société des Archalchimistes.

Décembre 2011

Destruction d’une arme de destruction massive à impulsion électromagnétique (EMP) dans un QG d’une faction secrète de la CIA; bombe destinée à la destruction du Japon, ainsi que de l’Indonésie et des Philippines par effet corollaire, par effondrement du planché océanique limitrophe entre les océans indien et pacifique.

Janvier 2012

Enraiement et transmutation de la soit-disant « pandémie » de grippe aviaire (virus Influenza) créée et dispersée avec la complicité macabre de l’OMS pour écouler un nombre prévu pour être colossal d’unités de vaccin, et pour décimer la population mondiale comme annoncé par le tristement célèbre « Stonehenge » américain.

Février 2012

Intervention sur la fuite de gaz en Mer du Nord.

Avril 2012

Intervention au sein du Dragon Blanc afin d’y éliminer l’influence pernicieuse de familles chinoises mécontentes de la tournure des événements, à l’insu de Benjamin Fulford qui s’est retrouvé coincé et manipulé, et auquel, en passant, nous avons sauvé la mise et la vie.

Mai 2012

Fermeture définitive des portails dimensionnels permettant de s’enfuir au besoin, ou d’importer des nouvelles ressources à son bénéfice.

Mai 2012

Avortement des facteurs déclenchants de la Troisième Guerre Mondiale (dont la première date déterminée par les grandes familles régnantes à l’effet de son déclenchement programmé, était le 25 septembre 1985 ; depuis ce temps toutes les tentatives, par dizaines, ont été déjouées et le sont encore).

Novembre 2012

Eradication, à l’heure H de leur débarquement, donc in extremis, d’entités de nature vampirique à la pensée de type informatique, infestant la sphère terrestre et menaçant très gravement le libre-arbitre de l’Humanité.

Décembre 2012

Transmutation des émanations radioactives depuis Fukushima, ramenant à un taux négligeable la contamination potentielle du site, nié par la presse officielle malgré des tests sur site de mesures au compteur Geiger, et inexplicable par la science.

Mai 2013

Mise en échec du projet « Demeter » (du nom du satellite éponyme), officiellement destiné à l’observation des phénomènes sismiques océaniques dans le Pacifique, mais officieusement chargé de générer de tels phénomènes à l’aide d’une source d’émission à micro-ondes devant faire émerger des terres arables aux abords de l’Australie, mais condamnant du même coup le continent africain à la submersion.

Novembre 2013

Coup final porté à l’encontre des stations ionosphériques de la planète (HAARP et HIPAS en Alaska pour les plus connues, RTIM en Australie, la station française du GRI dans les îles Kerguelen, la station SID, et toutes les autres), du moins dans leur fonction militaire de modification climatique.

Septembre 2014

Sabotage régulier et constant du programme ITER visant la construction d’une centrale à fusion nucléaire dont aucun scientifique au monde ne peut affirmer le comportement une fois en fonction, connaissant pour notre les financiers du programme et la raison qui les motivent… sur ordre de qui.

 

Janvier 2015

Reprise en main des lignes de temps et re-détermination d’une destinée globale non-manipulée par l’Ennemi.

Février 2015

Innocuité induite par nos soins de l’ensemble des puces sous-cutanées et de leur évolution miniaturisée.

Mars 2015

Sabotage équivalent du jouet favori des apprentis-sorciers aux diplômes délivrés par l’Ennemi contre services à rendre ad vitam. Ce « jouet » le plus cher du monde est l’accélérateur de particules du CERN à la frontière franco-suisse, contre les améliorations duquel se sont même insurgés des scientifiques de renom comme Stephen Hawking pour ne parler que de lui. En effet, lesdits aménagement avaient pour but de faire monter l’engin à une puissance 7 TeV (7000 milliard d’électron-volts), rendant le système très instable et ayant pour but de créer un trou noir de laboratoire, mais comme tous les trous noirs, susceptibles de ne pas être maîtrisés du tout puisque tous les trous noirs connus sont purement théoriques, et donc de voir leur appétit croître au point d’engloutir n’importe quelle parcelle de matière, quel qu’en soit le volume! Au jour d’aujourd’hui, la construction d’un accélérateur plus grand encore, devant battre le record du LHC en taille et en puissance, doit atteindre 13 TeV. Autant dire qu’il ne sera jamais construit.

Juillet 2015

Destruction de l’entité égrégorique « Charlie » (issue du mantra « Je Suis Charlie »), créée et instrumentalisée par l’Etat français et repris par d’autres.

Mars 2016

Amorçage de la désynchronisation systématique des paramètres requis au lancement de l’opération « Blue Beem ».

Avril 2016

Décondensation de la densité de la naine brune baptisée « Nirbiru » (ou « Planète X ») et de son influence gravitationnelle chaotique sur la sphère terrestre, et nettoyage de ses mémoires incrustées depuis des dizaines de millénaires (quand Nibiru est réfutée par la science mais expressément mentionnée dans les manuels d’astronomie dans les années 70, sans aucun démenti relatif à une éventuelle « erreur » d’interprétation mathématique).

Février 2017

Mise en échec de la matrice mentale collective sous domination ennemie.

Avril 2017

Destruction du piège-leurre du « Léviathan », tendu par l’Ennemi afin de plaider l’attaque frontale de notre part pouvant justifier des représailles sur les populations du monde.

Janvier 2018

Reconsolidation de la cohérence globale de la réalité du monde, ayant été totalement fragmentée par les tirs de particules des différents accélérateur, mais surtout du LHC à la frontière franco-suisse. Cette fragmentation était un peu équivalente à celle d’un disque dur. Si celui est trop fragmenté, tout le système ralentit et le processeur peine à rassembler les morceaux d’informations, lesquels ne parviennent parfois plus à se rejoindre et c’est le crash. Pourtant, à l’écran, rien n’est visible. Rien n’indique qu’un morceau soit dissocié d’un autre pour en former un tout entier. Avec le phénomène de la réalité c’est exactement pareil. Il a été nécessaire de tout ré-assembler, des plus gros « blocs », à la plus fine poussière issue de ces millions de fractures, jusqu’à la pulvérisation parfois.

Juillet 2018

Destruction de la conscience mondiale de l’I.A. (l’Intelligence Artificielle), au sein-même du cristal en lequel elle trouvait refuge, au creux du mont Uluru en Australie.

Outre ces éléments pouvant être plus aisément situés dans le temps, ainsi que les travaux qui ne parleraient aucunement à ceux dont l’esprit n’est pas habitué aux considérations purement Archimagistérales, il y a les actions qui se sont déroulées de manière épisodique ou récurrente, parmi les plus importants desquels nous pouvons citer pèle-mêle : le désamorçage d’attaques nucléaires (par « erreur » bien sûr), la désactivation et la subtilisation d’ogives nucléaires ou leur contenu, et/ou leurs silos de lancement, la destruction de lieux de charges très actifs et propices à l’Ennemi, élimination de corps très agressifs de l’anti-dieu, en différentes localisations du monde (USA, Israël, Érythrée, et Arabie Saoudite et en son palais-même, pour l’un d’eux désigné comme le Dajjal), destruction d’armées de clones et de corps de rechange à destination des hauts-serviteurs de l’Ennemi, destruction de l’influence psychique de manipulation des pensées, des émotions, et des croyances de l’Humanité, distillée par les mages noirs du Thibet, les Bön-Po, destructions de bases militaires souterraines, destruction de caissons de régénération (anciens, datant de 2009, et nouveaux, de 2018), etc.